Comment faciliter la fente de ses bûches de bois ?

Comment faciliter la fente de ses bûches de bois ?

Opter pour le bois c’est faire le choix d’un chauffage économique. En effet, le bois gagne de plus en plus les ménages au détriment de l’électricité, du fioul et du gaz non seulement parce que moins cher, mais encore pour ses nombreuses utilités. Fendre les bûches cependant, ce n’est pas facile. Si vous êtes débutant, vous aurez besoin de techniques simples et efficaces pour réussir l’opération sans grand effort.

Se renseigner sur : Les avantages du chauffage au bois

Choisissez du bois calibré.

Très souvent, le bois de chauffage est vendu en morceau de 30, 40 ou 50 cm. Veillez à acheter la taille parfaite pour votre insert. Si vous cherchez vous-même le bois en forêt, veillez à lui donner une taille dans cet intervalle. Cela permettra de le refendre en toute aisance.

Choisir le bon outil.

Les outils pour fendre le bois sont multiples : le coin éclateur, la masse, la hachette, la scie, la tronçonneuse plus pour couper et débiter les arbres, les fendeuses hydrauliques. Ces deux dernières sont les meilleures pour un travail rapide.

Pour un usage purement domestique, nous vous conseillons d’opter pour une fendeuse à bois. Facile à utiliser, vous ne sentirez ni courbature ni douleurs au dos à la fin de la manœuvre puisqu’avec cet appareil il n’est plus obligé de courber le dos pour fendre vos bûches. Faciles à utiliser et surtout très efficaces, des modèles avec une poussée de 8 à 10 tonnes vous permettent de fendre une quantité impressionnante de bûches en un temps record.

À lire : Que dit la loi sur les caméras de voiture ?

Fendre sur un support adapté.

La souche d’arbre, encore appelée billot est le support idéal pour fendre son bois. Il ne s’achète pas, ce qui est déjà bien vu les dépenses déjà effectué en matériaux. Pour un bon confort d’utilisation, il est préférable que le billot ne dépasse ni ne soit de taille inférieure à vos genoux. L’idéal est donc le juste milieu. De même, il doit être de diamètre supérieur à celle des morceaux de bûches à fendre.

Enfin, fendre des bûches demande le déploiement d’une grande force physique. Il est de ce fait indispensable que le billot puisse résister à la pression des coups. De même, aménagez la surface de façon à ce qu’elle soit la plus plate possible. Pour plus de précision dans vos coups, disposez les bûches bien droites.

Se renseigner sur ce modèle :  https://jefenddubois.fr/leborgne/

Travailler dans un lieu adapté.

Fendez dans un endroit dénué de tout obstacle. De plus, tenez les bambins éloignés de la zone de travail, un coup est vite parti qui pourrait avoir de lourds impacts.

Si vous vous servez d’un outil tranchant, veilles à l’aiguiser. Une fois apprêté et avant de porter vos coups, visez les fibres de bois. Vos plus grandes difficultés se situent au niveau des bois noueux qui en l’occurrence ne sont fendus que par des outils motorisés. Enfin, le bois cède plus vite quand il fait frais. Vous pourriez ainsi opérer par les temps de fraîcheur pour aller plus vite en besogne.

Si vous optez pour des fendeuses, préférez celles de formes verticales. Elles sont plus faciles à manier, ergonomiques et performantes. Pour l’utiliser toutefois, protégez-vous les mains avec des gants, les pieds avec des chaussures coque, les jambes avec une salopette de bucheron et vos yeux avec des lunettes.

Laisser un commentaire